Drop Shot, elle fait fureur à l’île Maurice

La pêche au drop shot a déjà fait ses preuves auprès de milliers de pêcheurs dans le monde. En règle générale, elle est considérée comme une technique dite en finesse, réalisée avec des plombs relativement légers et des petits leurres de plastique.

 

C’est la combinaison de trois types de pêche : le jig, le surfcasting et la pêche à la mouche.

 

Le jig, puisqu’il faut aussi trouver des hauts fonds, des tombants ou des épaves. La pêche se pratique en bateau statique; vous apprécierez le silence à l’arrêt du moteur, vous coulerez un leurre muni d’un plomb que vous ramènerez lentement, dans un mouvement saccadé.  


Le surfcasting, puisqu’il vous faut lancer votre leurre le plus loin possible, en direction d’un banc de poissons, lorsque vous pêchez sur les DCP (Dispositifs de Concentration de Poissons) ou simplement en direction des récifs ou d’un haut fond que vous aurez localisé sur votre détecteur de poissons.

La pêche à la mouche, puisque vous utiliserez un matériel très léger tel que le Daiwa Exceler 12 – 35 grammes muni d’un moulinet Daiwa Exceler Plus 3000, garni de ligne tressée de 30 livres, suivie d’un bas de ligne monofilament en fluorocarbone de 40 livres.

Beaucoup plus relaxante, la pêche au Drop shot se combine parfaitement avec le jigging car elle ne nécessite pas d’efforts physiques intenses. Après une bonne heure de jigging, vous apprécierez de vous rapprocher des récifs afin de vous essayer tranquillement au drop shot. Vous ciblerez de plus petits poissons, entre une et trente livres, mais la lutte risque d’être aussi difficile et exigera probablement beaucoup plus de temps!